Fêtes et événements, Récit

Mariage à l’automne

Lorsque mon futur conjoint et moi avons décidé de nous marier, nous avons fait ce qu’on nous avait conseillé, c’est-à-dire, prévoir une date dans un futur assez lointain pour avoir le temps de se préparer.

L’affaire, c’est que moi, je trouvais cela éternel. J’étais en amour et je voulais me marier. C’est tout. Qu’avais-je besoin de me préparer en plus d’un an alors que je savais très bien qu’en quelques semaines, je pouvais avoir tout fait?

Un soir, alors qu’on essayait de trouver une manière d’accommoder les demandes de tout le monde qui nous voulait du bien, nous nous sommes dit « marions-nous à l’automne ».

Et nous avons plongé. Trois mois pour créer un mariage à notre image.

La première chose à faire était de voir si la salle que l’on voulait était disponible ainsi que l’église. Mais comme dans notre grand remue-méninges nocturne nous avions convenu de nous marier le matin et d’avoir comme repas un brunch, il a été facile de tout planifier. Le matin était libre, libre, libre. Bien sûr, nous avions un plan B de style cabane à sucre en automne. Rien n’était à notre épreuve.

À partir de là, tout le reste a coulé. Même la robe a été facile à trouver. Je voulais quelque chose de simple, sans froufrou, mais avec une touche de gling gling. Et je l’ai trouvée, droite avec un drapé attaché par un bijou scintillant. Accessoires pêche, couleur facile à amalgamer pour ce qui est de la création du bouquet et des arrangements floraux aux couleurs de l’automne.

Nous avons également fait toutes nos invitations à la main. Une à une. Mon frère au dessin, moi à la calligraphie et mon futur, à l’affranchissement. Avec une bonne bouteille, nous avons passé deux excellentes soirées.

Avec l’auberge, nous avons élaboré un menu de style buffet avec service pour l’entrée et le dessert. Un gâteau que j’ai à peine choisi. On m’a proposé quelque chose et j’ai accepté. Seule condition qu’il y ait un peu de pêche dans la décoration. Aujourd’hui, en tant que chef pâtissière, j’aurais sûrement mis toute mon énergie sur ce seul aspect en acceptant tout le reste. Alors qu’à l’époque, j’ai pris plus de temps à choisir les éléments du brunch que mon gâteau!?

Tout ce que nous voulions, c’était de créer un événement convivial, à notre image où les gens auraient le temps de se parler et de rire. Parce que oui, nous avons ri. Particulièrement, lorsque chacun a été présenté en utilisant la sonnerie des verres. Encore aujourd’hui, on nous en parle. Pas tous ont aimé, mais tous ont participé. Que voulez-vous, on est fou de même nous autres J.

Vingt-six ans après, ce mariage préparé à la hâte dans notre plus pur style demeure toujours la prémisse parfaite pour notre vie à deux.

Celli

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s