Fêtes et événements, Récit

« Il reviendra à Pâques Mironton Mironton Mirontaine »

 

Que dire sur Pâques? En parler comme d’une fête religieuse? Comme la fête du chocolat? Comme le jour où Jeannot Lapin sème des oeufs colorés pour les enfants? Comme un jour férié? Ou l’ensemble de ces réponses? Finalement, au cours d’une vie, c’est un peu toutes ces réponses à la fois.

Une fête religieuse dont je me souviens des Vendredis saints où ma mère nous alimentait de nourriture maigre qui souvent n’avait pas la valeur de sacrifice que l’on aurait dû y donner. Surtout si c’est précisément cette journée que l’on choisissait pour aller à la cabane à sucre. Le sacrifice à bien y penser se trouvait plutôt dans la longue Veillée pascale qui nous attendait le samedi et qui semblait s’éterniser… Même si j’appréciais la cérémonie de la lumière où l’on se retrouvait dans l’obscurité de l’église éclairée seulement par quelques cierges. C’est à ce moment que je ressentais une douce paix réveillée par la clarté quelques instants plus tard.

Une fête du chocolat parce que métier de pâtissière oblige, je ne peux m’empêcher de rechercher des saveurs, des formes et des textures. Quelque chose de bon qui ne goûte pas l’engrenage qui a trop travaillé.

La fête de Jeannot Lapin  parce qu’à une époque — fiston oblige— la course aux oeufs en chocolat et la fameuse cassette vidéo étaient roi et maître. Cette animation, je l’ai  tellement regardée que je peux encore entendre la chanson thème dans ma tête!  Il faut dire que cette histoire de Jeannot Lapin avait quelque chose de social comme message : Jeannot pris avec la grève des poules devait trouver d’autres oeufs à distribuer.  Jeannot était donc sur le point de créer le premier lock-out de l’histoire et de remplacer les poules par des briseurs de grève! Mais comme tout s’est arrangé…

Une fête qui marque la fin de l’hiver. Ce sont les premiers beaux jours, plus clair, plus long. C’est sortir sans ses bottes, changer enfin ce manteau qu’on est plus capable de voir, admirer les premières fleurs, voir les jours allonger et espérer l’été.

Dans le fond, Pâques est vraiment ce qu’il représente un passage, une résurrection.

Celli

https://cellirelcenecrivaine.wordpress.com/2016/03/27/cupcakes-erablier/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s