La Bouquinière

Théodore Seaborn

Quand j’étais Théodore Seaborn

Martin Michaud

Éditions Goélette, 2015

 

Lorsqu’une Coffee Crisp change votre destin… C’est ce qui arrive à Théodore Seaborn, publicitaire congédié récemment, se remet péniblement d’un épuisement professionnel. Un jour traînant son spleen et son désir pour les Coffee Crisp, il  croise sur la rue un homme qui lui ressemble, presque un sosie. De là part sa quête qui le mènera au coeur de l’état islamique en Syrie.

Martin Michaud nous donne avec ce dernier roman un récit dont l’action est relevée et la psychologie du personnage principal développée avec brio. Michaud nous prouve encore une fois qu’il a un talent indéniable pour créer des intrigues bien construites autour de protagonistes plus vrais que nature même si on se retrouve au centre d’une fiction.

L’écriture de Michaud est dynamique. Dès qu’on entre dans le vif du sujet, on ne peut plus laisser aller le livre tant on veut connaître la suite. Sans tomber dans le drame manichéen, Martin Michaud réussit à aborder ce sujet délicat qu’est l’intégrisme. Mais aussi toute l’ambivalence du comportement humain devant les aléas que la vie nous présente jusqu’à la possibilité d’une rédemption.

J’adore Martin Michaud. À chaque nouveau roman, je n’ai qu’une hâte, m’y plonger sans être interrompue. Et avec Quand j’étais Théodore Seaborn, je n’ai pas été déçue. D’ailleurs, je vous le conseille vivement.

Celli

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s