Les envolées de Celli

Épistolaire

Québec, le 13 juillet 2013

Cher moi-même,

J’annonce officiellement qu’un putsch organisé par mon cerveau Droit, a présentement lieu au sein du gouvernement de mon cerveau Gauche afin d’étouffer sa gouvernance trop analytique. Le Droit macère depuis trop longtemps ses idées de rébellion créatives et désorganisées, mais combien nouvelles, pour continuer de se tenir à carreau et endurer le diktat organisationnel du Gauche!

Le Gauche qui ordonne d’une telle manière, d’un tel côté, à telle heure, ne pas faire ça ainsi, rester sur le bon chemin, tant de routine, tant de raison. Le Droit n’en peut plus. Il veut flâner le matin, sauter un repas, partir quand il veut, écrire enfin un roman de 500 pages plutôt que d’aller travailler, façonner de nouveaux agissements, ne plus jamais s’enfermer dans la routine.

Il y a maintenant une semaine, le Droit a lancé sa première attaque sur le siège organisationnel du gauche. En témoignent, les premières pages imprimées du roman de 500 pages, la crème glacée fondue tout près du clavier et le message laissé sur le répondeur du patron prétextant une grippe pour mieux rester à la maison et créer. La bataille fut ardue, mais jouissive devant la victoire. Malheureusement, un phénomène naturel, parfois allié, parfois ennemi est venu endormir le Droit. Ce qui a permis au Gauche de se réveiller de bon matin pour barricader le droit et faire ce qu’il y avait à faire : Détruire tout relent créatif apparent. Le Droit, dans son attachement, a tout de même réussi à sauver les feuilles, mais pas la crème glacée.

Deux jours durant le Gauche s’est opposé à la rébellion maintenant le Droit dans une structure rigide ne permettant aucun excès. Jusqu’au jour où le Droit, profondément déprimé devant son projet de roman inachevé, s’abreuva d’alcool pour oublier sa servitude. Ce qui, contre toute attente, eut pour effet de décupler sa créativité et d’étourdir l’organisation du Gauche. Redonnant du coup au Droit une opportunité d’avancement et la possibilité d’une brèche dans les infrastructures du Gauche. Car, devant ce flot d’idées décousues, de décisions prises trop rapidement, de manifestations artistiques débridées, le Gauche avait trop d’endroits où donner de la tête. La nuit, qui l’avait aidé à reprendre du terrain, n’était plus assez longue pour traiter toutes ces informations et les retourner contre le chaos embrumé formé par le Droit.

In vino veritas était devenu le credo révolutionnaire du clan du Droit. Chaque jour abreuver le Gauche de vapeur éthylique et d’idées nouvelles lancées sans but. Créatifs de tous les pays, levez-vous!

Inconsciemment, je sais que le Gauche reviendra un jour en force avec des devises comme un jour à la fois qui auront pour effet de détruire massivement les armes du Droit. Or pour l’instant, je compte savourer pleinement l’état de droit du Droit.

Celli
C2013

2 réflexions au sujet de “Épistolaire”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s