Abécédaire des gateaux

Abécédaire des gâteaux – I pour Italien

Petits gâteaux à l’italienne

Cupcakes double chocolat-

 

Gâteau au chocolat Brio

250 ml (1 tasse) de boisson Brio (boisson gazeuse italienne)

125 ml (1/2 tasse) de pépites de chocolat  mi-sucré

500 ml (2 tasses) de farine tout usage

7.5 ml (1 c. à thé 1/2) de bicarbonate de soude

5 ml (1 c. à thé) de sel

250 ml (1 tasse) de sucre

250 ml (1 tasse) de cacao

2 oeufs battus

1 tasse (250 ml) de yogourt nature

1 tasse (250 ml) d’huile d’olive

5 ml (1 c. à thé) d’essence de vanille

 

Chauffer à 180°C (350°F).

Graisser de beurre, un moule rond ou carré de 20 cm (8 pouces).

 

Dans une petite casserole, faire fondre le chocolat avec le Brio à feu moyen-doux. Laisser refroidir et réserver.

Dans un bol, mélanger le sucre, la farine, la poudre à pâte et le sel.

À l’aide d’une mixette ou d’un malaxeur, crémer l’huile avec le sucre.

Ajouter les œufs, le yogourt et l’essence de vanille.

Ajouter le mélange de farine et de Brio et chocolat et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit homogène.

Verser dans les moules à cupcakes et cuire moule et cuire pendant 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre ressorte propre.

Laisser refroidir avant de démouler.

 

Glace au mascarpone

60 ml (4 c. à soupe) de sirop de maïs

125 ml (1/2 tasse) de sucre à glacer

250 g de fromage Mascarpone

1.2 ml (1/4 c. à thé) d’essence de vanille

 

Mélanger tous les ingrédients à l’aide d’une mixette ou d’un malaxeur jusqu’à ce que la consistance soit onctueuse.

Garnir les petits gâteaux et décorer de pépites sucrées.

Fêtes et événements, Menus et recettes, Pâtisseries en tous genres

Citrouille

Il y a quelque chose de mélancolique à regarder les amoncellements de citrouilles à l’automne que ce soit dans les champs, dans les marchés et même en plein centre-ville comme il y a deux ans, à ce marché près de la High Line de New York. Des montagnes de citrouilles à travers les boutiques et les gens.

 

12-Chelsea market citrouilles

Chelsea Market, New York, NY

 

Je me souviens qu’à deux pas de là, j’avais dégusté dans une petite trattoria une pizza typiquement napolitaine ornée de champignons que le cuisiner avait déposés de manière si artistique, avec des gestes lents dignes d’Orvieto. Un délice!

Je reviens aux citrouilles qui pendant longtemps n’ont été qu’un élément de décoration pour l’Halloween. Il y avait quelque chose dans le goût de la citrouille cuite qui, petite, me déplaisait. Il n’y avait que les graines de la citrouille qui trouvaient grâce à mes yeux.  Avec un peu de sel, c’était presque meilleur que des croustilles.

En fouillant dans les livres de ma mère, j’ai retrouvé la recette de citrouille que mon père aimait tant et que je n’aimais pas vraiment ainsi que toutes les autres recettes qu’elle a essayée pour me la faire apprécier.

Voici mon top trois. Bon appétit!

Celli

 

1

Tarte à la citrouille

Pâte sucrée

250 ml (1 tasse) de farine

50 ml (1/4 tasse) de sucre

0,5 ml (1/2 c. à thé) de sel

125 ml (1/2 tasse) de beurre froid

1 jaune d’oeuf

2 ml (1/2 c. à thé) de vanille

 

Mélanger la farine, le sucre et le sel au malaxeur (feuille) ou à la main.

Ajouter le beurre et sabler au malaxeur ou au coupe-pâte.

Ajouter le jaune d’oeuf et la vanille et mélanger.

Refroidir la pâte avant de l’abaisser.

Donne deux grands fonds ou 4 abaisses doubles.

 

Remplissage à la citrouille

3 oeufs

1 boîte de 454g de purée de citrouille ou 400g de citrouille fraîche mise en purée

125 ml (1/2 tasse) de sucre

60 ml (1/4 tasse) de sirop de maïs

1 pincée de cannelle, muscade, gingembre et sel

15 ml (1 c. à soupe) de beurre fondu

 

Chauffer le four à 450°F (230°C).

 

Au mélangeur, fouetter les oeufs et y ajouter le sucre.

Ajouter la purée de citrouille et mélanger avant d’ajouter le sirop de maïs.

Ajouter la cannelle, la muscade, le gingembre et le sel.

Faire fondre le beurre et y ajouter un peu du mélange avant de l’incorporer au mélange lui-même.

Mélanger et verser dans l’abaisse de pâte sucrée.

Cuire à 450°F (230°C) pendant 15 minutes et baisser le four à 375°F (190°C) et cuire encore pendant 30 à 35 minutes ou jusqu’à ce que la pointe d’un couteau ressorte propre.Refroidir et garnir de crème chantilly.

 

Crème chantilly

500 ml (2 tasses) de crème 35 %

80 ml (1/2 tasse) de sucre

5 ml (1 c. à thé) d’essence de vanille

 

Fouetter la crème en y ajoutant lentement le sucre et la vanille.

Fouetter  jusqu’à ce que la crème forme des pics mous.

 

Utiliser une poche et une douille ronde #3 ou 4 pour créer un effet de petites montagnes sur la tarte.

Décorer avec des pépites sucrées si désiré.

 

2

Muffins à la citrouille

1 œuf

125 ml (1/2 tasse) de lait

125 ml (1/2 tasse de purée de citrouille

62 ml (1/4 tasse) d’huile végétale

375 ml (1 tasse 1/2) de farine

125 ml (1/2 tasse) de sucre

10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte

2,5 ml (1/2 c. à thé) de sel

5 ml (1 c. à thé) de muscade

5 ml (2 c. à thé) de zeste d’orange

 

Chauffer le four à 180 C (350 F)

Beurrer un moule de 12 muffins.

 

Dans un bol, tamiser la farine, le sucre, la poudre à pâte, le sel et la muscade.

Dans un autre bol, mélanger l’œuf et le lait à la fourchette puis ajouter la purée de citrouille et l’huile végétale et mélanger.

Ajouter ensuite les ingrédients secs et mélanger le tout jusqu’à homogénéité.

Verser le mélange au deux tiers des moules.

 

Sirop

75 ml (5 c. à table) de sucre ou 12 cubes

Le jus d’une demi-orange

 

Tremper le sucre dans le jus d’orange et verser sur les muffins.

Cuire au four 20 à 25 minutes.

 

3

Soupe à la citrouille

1 kg (4 tasses) de citrouilles en cubes

250 ml (1 tasse) de tomates

375 ml (1 tasse 1/2) de crème ou de lait

30 ml (2 c. à table) de beurre

1 petit oignon coupé en petits morceaux

375 ml (1 tasse 1/2) de bouillon

15 ml (1 c. à table) de sucre

1 jaune d’œuf battu

Sel et poivre

 

Faire revenir l’oignon dans le beurre.

Ajouter la citrouille, les tomates, le bouillon, le sel, le poivre.

Laisser cuire parfaitement la citrouille environ 20 minutes.

Passer au tamis.

Réchauffer le lait ou la crème puis ajouter le jaune d’œuf battu.

Verser dans mélange de purée, ramener à ébullition puis laissé mijoter 5 minutes.

 

Encyclo visuelle aliments (1)

Qc Amérique 1996-74-75

Encyclopédie visuelle des aliments, Éditions Québec Amérique, 1996, p. 74-75

Abécédaire des gateaux

Abécédaire des gâteaux – H pour Honey

Abécédaire – Récapitulation

A – Amandes

B – Bleuets

C – Caramel

D – Dattes

E – Épices

F – Framboises

G – Guinness

 

H – Honey cake

P1140659

2 ml (1/2 c. à thé) de café soluble

125 ml (1/2 tasse) d’eau tiède

750 ml (3 tasses) de farine tout usage

10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte

2 ml (1/2 c. à thé) de sel

Zeste d’une demi-orange

250 ml (1 tasse) de miel liquide

3 oeufs

125 ml (1/2 tasse d’huile végétale

2 ml (1/2 c. à thé) de bicarbonate de soude

75 ml (1/3 tasse) de jus d’orange

 

Chauffer le four à 180°C (350°F).

Beurrer un moule à cheminée de 25 cm (10 pouces).

 

Dissoudre le café dans l’eau tiède et laisser refroidir.

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte, le sel et le zeste d’orange puis réserver.

Dans un bol, au malaxeur ou à la mixette, battre le miel avec les oeufs, le sucre et l’huile végétale jusqu’à ce que le mélange soit très léger.

Dissoudre le bicarbonate de soude dans le café refroidi puis ajouter le jus d’orange.

À basse vitesse, ajouter graduellement les ingrédients secs en alternant avec le jus d’orange. Commencer et terminer par les ingrédients secs.

Verser le mélange de gâteau dans le moule.

Cuire au four pendant 55 minutes ou jusqu’à ce que le gâteau ne garde plus l’empreinte d’un doigt.

Laisser refroidir 10 minutes avant de démouler sur une grille.

 

Récit

Effluves de friture

Que ce soit bon ou pas pour la santé, arrive toujours le jour où le désir de bonnes frites bien huileuses, mais aussi croustillantes à souhait se fait sentir. Personnellement, après en avoir mangé de douze à vingt, mon désir subit pour des frites est déjà comblé. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit de friture et qu’il faut en manger avec parcimonie.

Je cuisine très peu à grande huile. Un, j’ai peur et deux, j’ai une sainte horreur de l’odeur de l’huile après la cuisson. Il me semble qu’elle reste imprégnée dans tout pendant des jours et des jours.

Je vous donne un exemple. Il y a sept ans, ma mère avait décidé de récupérer les restes de dinde après les fêtes pour faire des dips à la dinde. Pendant une demi-journée, nous avons cuisiné des dips afin de passer ces restes de l’immense dinde qui avait été achetée pour Noël et dont presque personne ne s’était régalé. Pour la petite histoire, ce fût le dernier Noël de mon père qui est décédé quelques jours après les fêtes. Plusieurs aliments avaient été congelés à cette époque et c’était au tour de la dinde d’être transformée pour éviter de la gaspiller.

Au souper, nous nous sommes régalés de dips généreusement tremper dans la sauce aux cerises. Jusque-là tout va bien. Sauf que… Il y avait ce soir-là une messe anniversaire pour mon père et lorsque nous nous sommes présentés à l’église, toute personne assise dans un rayon de 10 bancs de nous pouvait sentir l’odeur de « cabane à patates frites » qui émanaient de nous tous!! C’était presque gênant. Et que dire du moment où ma mère nous a tous remerciés de l’avoir accompagnée à l’église et de comment elle était contente que les gens aient pu sentir (oui! Oui! Elle a dit sentir!) que nous étions unis. Épique! 😊 Et je m’abstiendrai de vous raconter les lavages, nettoyages en tous genres qui ont été nécessaires pour se défaire de l’odeur surtout sur les manteaux d’hiver.

Depuis, je me suis débarrassé de ma friteuse et je râle si un voisin sort la sienne. Mais une fois par année, juste avant de ranger le BBQ, j’utilise le rond attenant pour faire des beignes et cette année, des dips au poulet de retour pour la première fois depuis sept ans.

Et ces heures de fritures ont comblé tant mon estomac que mes souvenirs. Mon frérot est venu souper et en famille, nous nous sommes tous régalés.

Celli

https://cellirelcenecrivaine.wordpress.com/2016/10/09/corvee-de-beignes-ou-beignets-cest-selon/