Fêtes et événements, Récit

Magasinage de Noël à la manière de 1977

Novembre 1977.

Mes parents, mon frère et moi montons en voiture, direction Lévis et Québec, pour notre pèlerinage annuel dans les grands magasins en vue de faire nos achats de Noël. Frérot et moi sommes très fébriles. Une journée à voir « en vrai » tout ce que la publicité nous promettait déjà chez Woolco, à nous régaler au Coq rôti et à admirer les décorations de Place Laurier pendant que nos parents arpentaient les allées du magasin Pascal à la recherche d’outils ou de vaisselle.

Outre la découverte à travers les allées, je devais aussi faire mes propres achats de Noël. J’avais un total de 6 cadeaux (4 garçons, 2 filles) à faire et un budget durement accumulé d’environ 20$. Depuis que j’avais commencé l’école secondaire, j’avais droit à 1.00$ par semaine pour mes dépenses et en ajoutant ce qui me restait de mon été d’éplucheuse de patates (je vous raconterai un jour 😊), je pouvais prendre la responsabilité de mes cadeaux sur mes épaules. Et j’y arrivais. Il m’en restait même assez pour m’acheter des bonbons et un livre

Tous ces souvenirs pour introduire mon expérience tout de même un peu adaptée de magasinage 2017 à la manière 1977.

 

1)      Le budget : 20$ de 1977 équivaille à 75,88$ disons 76$.

2)      Le lieu : Place Laurier et Place Sainte-Foy a remplacé Les Galeries Chagnon.

3)      À qui : Aujourd’hui 3 garçons, 2 filles et un couple.

 

Avec mon argent en poche et ma liste de noms et d’idées, je suis partie faire mon magasinage des fêtes. Ce n’est pas si difficile de trouver des choses qui rentreront dans mon budget. C’est d’être original et pratique qui l’est un peu plus. Ce sont les garçons qui m’ont causé un peu plus de soucis. Mais après avoir enfin trouvé un filon intéressant… ils y sont tous passés. Désolée, mais cette année, ils auront tous la même chose à quelques détails près. Pour les filles, c’est de trouver quelque chose « dans mes prix » qui s’est avérés plus difficile. Et après de multiples aller et retour entre les magasins, j’ai enfin trouvé ! Me restait seulement à trouver un cadeau pour le couple. Ce qui a été finalement réglé très vite. Il suffit parfois de penser gourmand et le tour est joué

En mangeant il fallait que je dine sur place, condition essentielle de l’expérience 😊 j’ai calculé combien il me restait d’argent et oh joie ! Il me restait assez pour m’acheter un roman et un livre de Lifesavers. Je me suis donc dirigée comme nous le faisions jadis à Place Laurier pour terminer mon aventure.

Je suis revenue chez moi en fin de journée avec tout ce dont j’avais besoin et 1.22$ de monnaie. Reste maintenant à tout emballer comme nous le faisions à l’époque dès notre retour de la ville. Car le lendemain, il était impératif de se mettre à l’écriture des cartes de Noël pour les clients, la famille et les amis.

Revenir dans ses traditions, ça fait tellement de bien!

Celli

P.S. Une photo de mes achats sera publiée le 27 décembre prochain, histoire de ne pas gâcher la surprise  😊 

 

1 réflexion au sujet de “Magasinage de Noël à la manière de 1977”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s