Poésie

Ça va être ma fête!

Je réfléchis
À la vie

À ma vie
Je m’interroge

Et ma tête s’engorge

Aussi fort qu’un feu de forge
Je souffre

Mon cœur au fond du gouffre

Odeur de souffre
J’explose

Tel un élan de ménopause

Parfois en psychose
Je me perds

Dans un dédale pervers

Sans somnifère
Je bannis

Tous les on-dit

Sans soucis
Je me sens bête

D’avoir laissé ma tête

Prendre la tête
Je réarrange

Tous les désirs de change

Que j’engrange
Je profite

De cette faillite

Pour repousser les limites
Et enfin, je me lance

En jouissance

Dans la décadence
Celli

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s