Les envolées de Celli

Visions de Montréal

IMG_20181018_152338

Du haut de la Place Ville-Marie, l’édifice Farine Five Roses, un clin d’oeil à la pâtissière.

IMG_20181018_151540

Dans cette vue, il y a la rive-sud de Montréal où j’ai aussi beaucoup de souvenirs, le quartier où j’ai eu mon premier emploi et la Ronde où je me suis retrouvée assez souvent la tête à l’envers  😉

Sans oublier les citrouilles sur le toit.

IMG_20181018_155223

Au Musée Grévin,

IMG_20181018_125853

j’ai été inspirée par les mots de Fred Pellerin et Gilles Vigneault…

IMG_20181018_133526

ainsi que par les gâteaux d’Alain Ducasse que convoite Donald Sutherland.

IMG_20181017_183543

Parlant de gâteaux, voici l’excellent Brownie S’mores de Juliette et chocolat.

Bonne semaine!

Celli

Les envolées de Celli

🎵 « Je reviens à Montréal portée par un héritage » 🎵

Quand j’étais petite, aller à Montréal était le summum du voyage d’aventure. Imaginez partir de ma campagne natale pour aller dans la grande ville… Imaginez toutes ces lumières, ce mouvement, ces immeubles plus grands que nature dans les yeux d’une enfant.

Il y a moins de cet émerveillement aujourd’hui car Montréal a bougé au gré des cônes orange du changement. Et dans mes yeux d’adultes, toutes ces lumières ont perdu de leur féerie. Elles sont devenues le porte étendard de la marchandisation sur des immeubles qui parfois manquent de distinction. Le mouvement s’est accéléré aussi dans une folie post-moderne qui, je l’avoue, se retrouve un peu partout dans le monde.

Oui, Montréal a changé. Parfois en bien, parfois en moins bien. Et jamais, elle ne reviendra comme avant. Elle ne peut pas et elle ne doit pas. Sauf que le souvenir d’enfance voudrait bien revenir ne serait-ce que pour retrouver un peu de l’excitation de la découverte d’un nouveau monde.

La découverte, voilà le mot qu’il faut retenir. C’est avec elle que reviendra l’émerveillement.

Car, si je prends le temps de m’arrêter et d’observer, je peux découvrir au coin d’une rue un jardin caché inspirant, une murale éclatante qui égaiera mon regard, un libraire sympathique qui me donnera rendez-vous avec un nouvel auteur, un restaurant dont les odeurs me titilleront d’abord les narines pour ensuite enchanter mes papilles ou tout simplement, un lieu connu qui se laissera redécouvrir.

Et c’est à ce moment qu’elle sera enfin de retour, la ville que j’ai tant aimée.

Celli