Calendrier de l'Avent et plus, Récit

On s’fait-tu une ‘tite toast ?

Jadis, naguère, dans nos rencontres de famille, la soirée se terminait invariablement par un lunch où les toasts (je sais, on doit dire rôtie) étaient à l’honneur. Qu’elles soient grillées sur le poêle à bois ou dans le tout nouveau grille-pain, elles avaient une saveur particulière qui n’égalait pas celle des rôties du matin.

Et afin de les agrémenter, apparaissait comme par magie sur la table des tartinades de fruits ou du caramel, du jambon tranché mince, des cretons et bien sûr la brique de fromage qu’on s’était procurée directe du laitier qui passait par les portes. À tout cela s’ajoutait le café ou le jus de raisins FBI dans sa grosse cruche de vitre.

Cet en-cas de fin de soirée nous permettait de prolonger les discussions, de revenir sur la soirée ou sur le temps des fêtes qui arrivait à sa fin. Et si mon souvenir est bon, il me semble que ce gueuleton pouvait parfois prendre une place plus importante que les autres repas en raison de son caractère plus convivial.

Aujourd’hui, il est plutôt rare que je me fasse des toasts en fin de soirée. Mais lorsque je le fais, je retrouve ce goût particulier de jadis et le plaisir de la conversation nocturne.

Alors, on s’fait-tu une ‘tite toast?

Celli

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s