Calendrier de l'Avent et plus, Fêtes et événements, Menus et recettes

Les Rois

C’est dimanche, on se fait un petit souper tranquille en famille qu’on termine avec une galette des rois.

Galette des rois

La Galette des rois

        Réaliser la crème pâtissière 

Porter le lait à ébullition. Blanchir les oeufs entiers et 60 g de sucre, puis ajouter la farine et le lait bouillant. Remettre le tout dans la casserole et cuire pendant 3 min dès reprise de l’ébullition. 
Verser ensuite la crème dans un plat garni de film alimentaire et la laisser refroidir pendant 1 h.

        Préparer la crème d’amande 
Blanchir 4 jaunes d’oeufs avec 100 g de sucre, ajouter la poudre d’amande et le beurre fondu puis mélanger.
Détendre la crème pâtissière bien froide au fouet, ajouter la crème d’amande et mélanger. Remplir ensuite une poche à douille de ce mélange.

        Pour le montage 
Fouetter le jaune d’oeuf restant avec un peu d’eau pour réaliser la dorure. 
Monter la galette : passer un peu de dorure sur le bord du 1er disque de pâte, puis le garnir de crème sur 1 cm d’épaisseur (ne pas oublier la fève). Poser ensuite le 2e disque dessus et bien souder les bords. Marquer les bords en les quadrillant avec la lame d’un couteau, dans un sens puis dans l’autre. Dorer le dessus et laisser reposer au frais pendant 1/2 h.
Dorer de nouveau et décorer avec la lame d’un couteau. Enfourner ensuite à 180 °C pendant 40 min.
Laisser tiédir avant de déguster.

Source : https://www.atelierdeschefs.fr/fr/recette/1231-galette-des-rois-frangipane.php

Celli

P.S. Ceci clôt mon calendrier de l’Avent et plus. J’espère que vous avez apprécié les activités, gourmandises et récits proposés. Dès la semaine prochaine, je reviens au rythme de publication habituel avec de nouveaux mots et de nouvelles recettes sucrées… ou pas 😊. C’est donc un rendez-vous en cette nouvelle année 2019. Je vous aime! Celli   Hearth (2)

Calendrier de l'Avent et plus, Récit

On s’fait-tu une ‘tite toast ?

Jadis, naguère, dans nos rencontres de famille, la soirée se terminait invariablement par un lunch où les toasts (je sais, on doit dire rôtie) étaient à l’honneur. Qu’elles soient grillées sur le poêle à bois ou dans le tout nouveau grille-pain, elles avaient une saveur particulière qui n’égalait pas celle des rôties du matin.

Et afin de les agrémenter, apparaissait comme par magie sur la table des tartinades de fruits ou du caramel, du jambon tranché mince, des cretons et bien sûr la brique de fromage qu’on s’était procurée directe du laitier qui passait par les portes. À tout cela s’ajoutait le café ou le jus de raisins FBI dans sa grosse cruche de vitre.

Cet en-cas de fin de soirée nous permettait de prolonger les discussions, de revenir sur la soirée ou sur le temps des fêtes qui arrivait à sa fin. Et si mon souvenir est bon, il me semble que ce gueuleton pouvait parfois prendre une place plus importante que les autres repas en raison de son caractère plus convivial.

Aujourd’hui, il est plutôt rare que je me fasse des toasts en fin de soirée. Mais lorsque je le fais, je retrouve ce goût particulier de jadis et le plaisir de la conversation nocturne.

Alors, on s’fait-tu une ‘tite toast?

Celli

Au fil des saisons, Calendrier de l'Avent et plus, Poésie

Résolutions

Prendre le temps de regarder

Prendre le temps de lire une chose à la fois

Prendre le temps d’écouter la vie

Prendre le temps de savourer

Prendre le temps de rêver pour mieux créer

Éviter de fixer un écran en marchant

Éviter le multitâches

Éviter le trop qui mène à la course folle

Éviter le plus possible les repas pris sur le pouce

Éviter la précipitation et la précrastination

Celli