Fêtes et événements

Joyeuses Pâques!

Choco muse

 

Une tradition de pascale « Le matin de Pâques, on se lève dès l’aube pour aller recueillir l’eau de Pâques. Cette eau, puisé dans un ruisseau, une rivière ou un fleuve a, dit-on, des propriétés particulières. Elles ne se corrompt pas, guérit les maladies de la peau, les troubles de la vue et les indispositions bénignes. En boire sur place assure une bonne santé pour l’année à venir. Et phénomène singulier, ce jour-là, à son lever, le soleil danse. À Québec et Montréal, on se rend au bord du fleuve pour le voir sauter à l’horizon. »

 

Source : Les quatre saisons dans la vallée du Saint-Laurent de Jean Provencher (Boréal, 1988), p. 65.

Fêtes et événements

Mi-carême

masque rdaq

rdaq.banq.qc.ca/images/coutumes_culture/AlbumPhoto2/827.jpg

 

Après avoir bien festoyé au Mardi gras, quarante jours de jeûne sont entrepris au Canada français. Celui-ci durera jusqu’à la de Pâques. « En effet, le troisième dimanche après le mercredi des Cendres, on fête la Mi-Carême. Ce soir-là, comme au Mardi gras, tous participent à une veillée, chez soi ou chez un voisin. (…) Le repas servi est plantureux et bien arrosé. »

Source : Les quatre saisons dans la vallée du Saint-Laurent de Jean Provencher (Boréal, 1988), p. 479.

Fêtes et événements

Mardi gras

rdaq.banq.qc.ca/images/coutumes_culture/AlbumPhoto2/827.jpg

Au Canada français, après des festivités presque sans interruptions depuis les fêtes et avant d’entrer en carême, survient le Mardi gras. « Tous alors participent à une veillée, chez soi ou chez un voisin. Des hommes et des femmes masqués ou au visage noirci de suie, qui ont le plus souvent échangé leurs vêtements, font la tournée des maisons. Ils ‟courent le mardi gras‟. Le geste est plusieurs fois centenaire; il remonte au Moyen Âge et peut-être avant. Partout où ils s’amènent, on cherche, sous leur masque, à connaître leur identité. Qui peut bien ainsi se travestir? On tente d’abord de les faire parler, espérant les reconnaître à la voix. On leur demande de danser, pendant pouvoir les nommer uniquement à l’allure. Les ‟Mardis-gras‟ ne sont pas tenus de s’identifier. (…) Plus tard seulement, vers les dix heures, s’arrêtent-ils quelque part définitivement et laissent-ils tomber le déguisement, pour terminer la soirée à danser. »

Source :
Les quatre saisons dans la vallée du Saint-Laurent de Jean Provencher (Boréal, 1988), p. 475-476.

Fêtes et événements, Menus et recettes

MENU SAINT-VALENTIN!

Menu entre amoureux

Consommé aux tomates

Coquille Saint-Jacques

Fondue au sirop d’érable

 

Consommé aux tomates

62,5 ml (1/4 tasse) de tapioca

250 ml (1 tasse) de jus de tomates

250 ml (1 tasse) de bouillon de poulet

2,5 ml (1/2 c. à thé) de sel

1,5 ml (1/4 c. à thé) de paprika

Mélanger le jus de tomates, le bouillon et les assaisonnements.

Amener à ébullition et laisser bouillir 2 à 3 minutes.

Ajouter le tapioca.

Laisser cuire quelques minutes jusqu’à ce que le tapioca soit transparent.

Servir chaud.

 

Coquille Saint-Jacques

1 boîte de thon

125 ml (1/2 tasse) de crevettes nordiques cuites

1 boîte de crème de céleri ou de champignons

125 ml (1/2 tasse) de chapelure

125 ml (1/2 tasse) de lait

125 ml (1/2 tasse) de mozzarella râpée.

Mélanger tous les ingrédients.

Déposer dans un plat à gratin allant au four ou dans 4 plats pour la soupe à l’oignon.

Garnir de fromage Mozzarella râpé.

Cuire au four à 190°C (375°F) pendant 15 à 20 minutes.

Servir avec des petits pains feuilletés.

 

Fondue au sirop d’érable

125 ml (1/2 tasse) de sirop d’érable

500 ml (2 tasses) de crème 35%

30 ml (2 c. à table) de fécule de maïs

Fruits (clémentines, pommes, bananes, ananas, cantaloups)

Gâteau éponge ou beignes.

Dans une casserole, chauffer le sirop environ 5 minutes.

Dans un bol, mélanger 30 ml (2 c. à soupe) de la crème à la fécule de maïs. Réserver.

Dans une autre casserole, amener le reste de la crème à ébullition.

Ajouter le sirop d’érable chaud et laisser mijoter 2 minutes.

Ajouter le mélange de crème et fécule de maïs et laisser cuire jusqu’à épaississement.

Verser dans un caquelon et déguster.

Source photo : https://www.iga.net/fr/