Gâteaux et Pâtisseries, Menus et recettes, Série des douze

Cupcakes bar laitier

Cupcakes Bar Laitier

 

125 ml (1/2 tasse) de farine

2,5 ml (1/2 c. à thé) de poudre à pâte

125 ml (1/2) tasse de sucre

2 oeufs séparés

30 ml (2 c. à soupe) d’huile de canola

2,5 ml (1/2 c. à thé) de vanille

60 ml (1/4 tasse) de lait

9 cornets pour la crème glacée à fond plat d’environ 5 grammes chacun

Chauffer le four à 180°C (350°F).

Dans un bol, mélanger la farine, la poudre à pâte et la moitié du sucre.

Dans un autre bol, monter les blancs d’oeufs en neige jusqu’à formation de pics mous. Saupoudrer du reste du sucre et fouetter jusqu’à l’obtention de pics fermes. Réserver.

Faire un puits au centre des ingrédients secs et ajouter les jaunes d’oeufs, l’huile, la vanille et le lait puis mélanger.

À l’aide d’une spatule, incorporer les blancs d’oeufs en neige, en pliant.

Remplir les cornets de pâte jusqu’au bord.

Les déposer dans les trous d’un moule à cupcakes.

Cuire au four environ 20 minutes, ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre en ressorte propre.

Laisser refroidir puis décorer de crème fouettée, de pépites de couleur et de sirop d’érable.

Cupcakes bar laitier- (2)

Gâteaux et Pâtisseries, Menus et recettes, Série des douze

Gâteau roses pour maman – Bonne fêtes des mères!

Gâteau vanille

290 g (2 tasses) de farine tout usage

8 g (2 c. à thé) de poudre à pâte

1 pincée de sel

115 g (1/2 tasse) de beurre doux

200 g (1 tasse) de sucre

5 ml (1 c. à thé) d’essence de vanille

250 g (1 tasse) de lait

4 blancs d’oeufs

100 g (1/2 tasse) de sucre

Placer la grille au centre du four et préchauffer à 180°C (350°F).

Avec du beurre, graisser deux moules de 20 cm (8 pouces).

Dans un bol, tamiser la farine, la poudre à pâte et le sel puis réserver.

Dans un bol, au malaxeur ou à la mixette, défaire le beurre en crème avec le sucre (1 tasse) et la pendant 4 minutes.

À basse vitesse, ajouter les ingrédients secs et le lait en deux fois. Réserver.

Dans un autre bol, au malaxeur (fouet) ou à la mixette, fouetter les blancs d’oeufs à vitesse moyenne pour en faire une meringue.

Lorsqu’ils forment des pics mous, ajouter le sucre (1/2 tasse) et fouetter jusqu’à l’obtention d’une meringue brillante aux pics fermes.

À l’aide d’une spatule, incorporer la meringue au mélange de pâte.

Verser dans les caissettes et cuire environ 25 minutes ou jusqu’à ce qu’un cure-dent inséré au centre en ressorte propre.

Glace au beurre rapide

75 ml (1/3 tasse) de beurre doux

1 oeuf

500 ml (2 tasses) de sucre à glacer

5 ml (1 c. à thé) de vanille

Défaire le beurre en crème puis ajouter l’oeuf.

Ajouter le sucre à glacer graduellement et battre jusqu’à ce que la glace soit lisse.

Ajouter la vanille.

Teinter le glaçage en rose.

À l’aide d’une poche à pâtisserie et d’une douille spécialement conçue pour former des roses, décorer votre gâteau.

On peut colorer le glaçage pour un éclat de couleurs sur la table.

Gâteaux et Pâtisseries, Série des douze

Gâteau 7-up

Gâteau

375 ml (1 tasse ½ ) de beurre

750 ml (3 tasses) de sucre

5 œufs

750 ml (3 tasses) de farine

30 ml (2 c. à table) d’essence de citron

180 ml (3/4 tasse) de 7up froid

Chauffer le four à 160°C (325°F).

Mélanger le beurre et le sucre jusqu’à ce que le mélange soir crémeux.

Ajouter l’essence de citron et mélanger.

Ajouter les œufs et mélanger.

Ajouter la farine et mélanger.

Ajouter le 7up et mélanger 1 minute.

Gratter les parois du bol et remélanger pour encore 1 minute.

Verser le mélange dans un moule Bundt, préalablement graissé.

Cuire entre une heure et une heure 20 minutes.

Lorsque le gâteau est cuit, laisser-le refroidir pendant 10 minutes puis retourner le moule dans une assiette et le sortir du moule.

Laisser refroidir.

Verser la glace sur le dessus du gâteau et déguster.

 

Glace

812 ml (3 tasses ¼ ) de sucre en poudre

5 ml (1 c. à thé) d’essence de vanille

5 ml (1 c. à thé) de jus de citron

62 ml (1/4 tasse) de 7up froid

Mélanger le sucre en poudre l’essence de vanille, le jus de citron et le 7up jusqu’à ce que le mélange soit homogène.

7up bundt cake

Source : https://www.7up.com/en/recipes/7up-bundt-cake

 

Gâteaux et Pâtisseries, Menus et recettes, Série des douze

Mon gâteau d’anniversaire

Gâteau des anges

As always 😊

 

Gâteau des anges

175 ml (3/4 tasse) de farine tout usage

60 ml (1/4 tasse) de fécule de maïs

175 ml (3/4 tasse) de sucre

375 ml (1 tasse 1/2) de blancs d’oeufs (12 oeufs)

7 ml (1 c. à thé 1/2) de crème de tartre

3 ml (3/4 c. à thé) de sel

150 ml (2/3 tasse) de sucre

3 ml (3/4 c. à thé) de vanille

Chauffer le four à 160°C (325°F).

Tamiser ensemble 3 fois, la farine, le fécule de maïs et 175 ml (3/4 tasse) de sucre.

Mettre les blancs dans le bol du malaxeur propre et ajouter le crème de tartre et le sel. Monter en neige jusqu’à l’obtention de pics fermes mais non secs.

Ajouter en continuant de battre, le sucre et la vanille. Continuer de battre jusqu’à l’obtention de pics fermes mais non secs.

À l’aide d’une spatule, en pliant, incorporer le mélange de farine en trois fois.

Verser délicatement dans un moule à cheminée non graissé. Égaliser le dessus.

Cuire au bas du four pendant 50 minutes à 160°C (325°F) puis 10 minutes à 190°C (375°F). Cuire jusqu’à ce que le gâteau ne retienne plus la trace du doigt.

Renverser le moule sur un entonnoir pour le faire refroidir.

Pour démouler, passer une spatule de métal le long des parois et autour de la cheminée et secouer le moule à l’envers.

Crème au beurre à la meringue italienne – Aromatisée au Kirsch

900 grammes de beurre doux

350 g de blancs d’oeufs

200 ml d’eau

700 g de sucre

30ml de vinaigre

Découper le beurre en petits morceaux et réserver. Séparer les blancs d’oeufs dans la cuve du malaxeur.

Cuire le sucre et l’eau à 118 °C.

Incorporer le vinaigre au point d’ébullition.

Lorsque le thermomètre indique 110 °C, commencer à monter les blancs d’oeuf.

À 118 °C, verser lentement le sucre sur les blancs d’oeufs.

Refroidir au mélangeur à vitesse moyenne puis rapide. Environ 15 minutes.

Lorsque refroidi, ajouter le beurre graduellement et émulsionner à vitesse moyenne jusqu’à ce que les ingrédients soient bien amalgamés pour une texture onctueuse. Ne pas s’inquiéter si le mélange semble se séparer après avoir ajouté la moitié du beurre, tout devrait rentrer dans l’ordre en ajoutant le reste du beurre.

Au moment de l’utilisation, parfumer au choix — ici, kirsh (1 c. à table / 15 ml).

Donne 2 kg de crème au beurre pour 2 gâteaux 20 cm à 2 étages.

Se conserve 1 mois au réfrigérateur et 6 mois au congélateur. Couvrir avec une pellicule plastique avant de réfrigérer ou congeler. Lors de la réutilisation, tempérer de nouveau au bain-marie et émulsionner au malaxeur à vitesse moyenne jusqu’à l’obtention de la texture originale.

 

 

 

 

Gâteaux et Pâtisseries, Série des douze

Gâteau cerise – Glace au chocolat

Gâteau aux cerises

375 ml (1 tasse 1/2) de farine

10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte

2 ml (1/2 c. à thé) de sel

75 ml (1/3 tasse) de beurre

175 ml (3/4 tasse) de sucre

2 ml (1/2 c. à thé) d’essence d’amande

2 oeufs

125 ml (1/2 tasse) de lait

250 ml (1 tasse) de cerises Marasquin égouttées et coupées en 4

Chauffer le four à 180°C (350°F).

Mettre 25 ml (2 c. à table) de farine de côté pour enrober les cerises.

Mélanger le reste de la farine avec la poudre à pâte et le sel. Réserver.

Défaire le beurre en crème en ajoutant graduellement le sucre. Bien mélanger.

Ajouter l’essence d’amande et les oeufs, un par un, en mélangeant bien après chaque oeuf.

Incorporer les ingrédients secs en alternant avec le lait. Commencer et finir par les ingrédients secs.

Incorporer les cerises enfarinées. Mélanger doucement à la spatule.

Étendre dans un moule de 21 X 12 cm (8 X 4 pouces) préalablement graissé et enfariné.

Cuire pendant environ 1 heure.

Refroidir 10 minutes avant de démouler et laisser refroidir complètement.

Servir nature.

 

Glace au chocolat

75 ml (1/3 tasse) de beurre doux

1 oeuf

500 ml (2 tasses) de sucre à glacer

5 ml (1 c. à thé) vanille

2 carrés de chocolat non sucré

Défaire le beurre en crème puis ajouter l’oeuf.

Ajouter le sucre à glacer graduellement et battre jusqu’à ce que la glace soit lisse.

Ajouter la vanille.

Faire fondre les carrés de chocolat et laisser refroidir.

Ajouter à la glace et mélanger jusqu’à ce qu’elle soit lisse.

 

Montage

Découper les dessus du gâteau pour l’égaliser.

Glacer le gâteau avec la glace au chocolat.

Former à l’aide de la spatule de petites vagues tout autour et sur le dessus du gâteau.

Déposer au centre un cœur en biscuit saupoudré de sucre granulé coloré rouge.

Simple, mais délicieux 😊

 

Fêtes et événements, Menus et recettes, Pâtisseries en tous genres

La chandeleur

Ce sont les Celtes qui célébraient le retour à la lumière le 2 février. Pour souligner ce retour, ils allaient par les chemins armés de torches enflammées. L’Église a repris cette fête païenne pour éviter les débordements et dès lors, on se rend à l’église pour recevoir un cierge bénit qui allumé, servira à la procession religieuse. Ces cierges sont rapportés à la maison pour se préserver du malheur.

D’ailleurs Memère Bouchard dans le téléroman Le temps d’une paix de Pierre Gauvreau, affirme la supériorité du cierge sur le lampion pour obtenir des faveurs. « Un ciarge, c’est ben mieux chére. » Et ça marche, la tempête se calme et tout le monde est là pour fêter le jour de l’an.

À la Chandeleur, le mets par excellence est la crêpe. Venue de France cette « tradition de manger des crêpes à la Chandeleur remonte peut-être au Ve siècle. On dit que le pape Gélase aurait donné des crêpes aux pèlerins venus participer aux processions du 2 février à Rome. Préparées avec des aliments de base tels que le lait, les œufs et la farine, les crêpes constituent un plat idéal (…) Manger des crêpes à la Chandeleur est une coutume qui indique que la fin de l’hiver approche. En consommer sans retenue à l’occasion de cette fête signifie l’abondance durant toute l’année, car la crêpe est un des symboles de prospérité et d’économie familiale. » (http://rdaq.banq.qc.ca/expositions_virtuelles/coutumes_culture/fevrier/chandeleur/coutume_culture.html)

Alors je me dis qu’il n’y a rien à perdre en ce 2 février de l’an de grâce 2019, de veiller à la lumière du cierge tout en mangeant des crêpes jusqu’à plus faim afin que l’année soit plus lumineuse et plus prospère.

Longue vie et prospérité!

Celli

 

Des recettes de crêpes pour la postérité

Crêpes au pain

Red velvet crepesCrêpes red velvet

Source: A year of holidays de Ree Drummond The Pioneer Woman, Harper Collins, 2013, p. 51.

Pour une version française :

http://lacuisinedejuliat.ca/crepes-red-velvet-rouge-velours-sucrees/