Gâteaux et Pâtisseries, Menus et recettes, Série des douze

Mon gâteau d’anniversaire

Gâteau des anges

As always 😊

 

Gâteau des anges

175 ml (3/4 tasse) de farine tout usage

60 ml (1/4 tasse) de fécule de maïs

175 ml (3/4 tasse) de sucre

375 ml (1 tasse 1/2) de blancs d’oeufs (12 oeufs)

7 ml (1 c. à thé 1/2) de crème de tartre

3 ml (3/4 c. à thé) de sel

150 ml (2/3 tasse) de sucre

3 ml (3/4 c. à thé) de vanille

Chauffer le four à 160°C (325°F).

Tamiser ensemble 3 fois, la farine, le fécule de maïs et 175 ml (3/4 tasse) de sucre.

Mettre les blancs dans le bol du malaxeur propre et ajouter le crème de tartre et le sel. Monter en neige jusqu’à l’obtention de pics fermes mais non secs.

Ajouter en continuant de battre, le sucre et la vanille. Continuer de battre jusqu’à l’obtention de pics fermes mais non secs.

À l’aide d’une spatule, en pliant, incorporer le mélange de farine en trois fois.

Verser délicatement dans un moule à cheminée non graissé. Égaliser le dessus.

Cuire au bas du four pendant 50 minutes à 160°C (325°F) puis 10 minutes à 190°C (375°F). Cuire jusqu’à ce que le gâteau ne retienne plus la trace du doigt.

Renverser le moule sur un entonnoir pour le faire refroidir.

Pour démouler, passer une spatule de métal le long des parois et autour de la cheminée et secouer le moule à l’envers.

Crème au beurre à la meringue italienne – Aromatisée au Kirsch

900 grammes de beurre doux

350 g de blancs d’oeufs

200 ml d’eau

700 g de sucre

30ml de vinaigre

Découper le beurre en petits morceaux et réserver. Séparer les blancs d’oeufs dans la cuve du malaxeur.

Cuire le sucre et l’eau à 118 °C.

Incorporer le vinaigre au point d’ébullition.

Lorsque le thermomètre indique 110 °C, commencer à monter les blancs d’oeuf.

À 118 °C, verser lentement le sucre sur les blancs d’oeufs.

Refroidir au mélangeur à vitesse moyenne puis rapide. Environ 15 minutes.

Lorsque refroidi, ajouter le beurre graduellement et émulsionner à vitesse moyenne jusqu’à ce que les ingrédients soient bien amalgamés pour une texture onctueuse. Ne pas s’inquiéter si le mélange semble se séparer après avoir ajouté la moitié du beurre, tout devrait rentrer dans l’ordre en ajoutant le reste du beurre.

Au moment de l’utilisation, parfumer au choix — ici, kirsh (1 c. à table / 15 ml).

Donne 2 kg de crème au beurre pour 2 gâteaux 20 cm à 2 étages.

Se conserve 1 mois au réfrigérateur et 6 mois au congélateur. Couvrir avec une pellicule plastique avant de réfrigérer ou congeler. Lors de la réutilisation, tempérer de nouveau au bain-marie et émulsionner au malaxeur à vitesse moyenne jusqu’à l’obtention de la texture originale.

 

 

 

 

Fêtes et événements, Menus et recettes

MENU SAINT-VALENTIN!

Menu entre amoureux

Consommé aux tomates

Coquille Saint-Jacques

Fondue au sirop d’érable

 

Consommé aux tomates

62,5 ml (1/4 tasse) de tapioca

250 ml (1 tasse) de jus de tomates

250 ml (1 tasse) de bouillon de poulet

2,5 ml (1/2 c. à thé) de sel

1,5 ml (1/4 c. à thé) de paprika

Mélanger le jus de tomates, le bouillon et les assaisonnements.

Amener à ébullition et laisser bouillir 2 à 3 minutes.

Ajouter le tapioca.

Laisser cuire quelques minutes jusqu’à ce que le tapioca soit transparent.

Servir chaud.

 

Coquille Saint-Jacques

1 boîte de thon

125 ml (1/2 tasse) de crevettes nordiques cuites

1 boîte de crème de céleri ou de champignons

125 ml (1/2 tasse) de chapelure

125 ml (1/2 tasse) de lait

125 ml (1/2 tasse) de mozzarella râpée.

Mélanger tous les ingrédients.

Déposer dans un plat à gratin allant au four ou dans 4 plats pour la soupe à l’oignon.

Garnir de fromage Mozzarella râpé.

Cuire au four à 190°C (375°F) pendant 15 à 20 minutes.

Servir avec des petits pains feuilletés.

 

Fondue au sirop d’érable

125 ml (1/2 tasse) de sirop d’érable

500 ml (2 tasses) de crème 35%

30 ml (2 c. à table) de fécule de maïs

Fruits (clémentines, pommes, bananes, ananas, cantaloups)

Gâteau éponge ou beignes.

Dans une casserole, chauffer le sirop environ 5 minutes.

Dans un bol, mélanger 30 ml (2 c. à soupe) de la crème à la fécule de maïs. Réserver.

Dans une autre casserole, amener le reste de la crème à ébullition.

Ajouter le sirop d’érable chaud et laisser mijoter 2 minutes.

Ajouter le mélange de crème et fécule de maïs et laisser cuire jusqu’à épaississement.

Verser dans un caquelon et déguster.

Source photo : https://www.iga.net/fr/

Menus et recettes, Poésie

Mois d’hiver

Février

Ta froideur lunaire blesse la peau

Février

Ton nordet me traverse

Février

Tu me rends mélancolique

Et pour cela, je te hais

Février

Ton air arctique me gèle le cerveau

Février

Tes effets de glace me renverse

Février

Tu me rends laconique

Et pour cela, je te hais

Pourtant

Ta neige qui brille de mille feux

Donne à l’horizon

Une allure d’infini

Et à la nuit

Une atmosphère

Assourdie

Paisible

Propice au ravissement

Février

Je te hais moins

Février

Mars s’en vient

Enfin…

Celli

Pour se réchauffer, une soupe chaude et réconfortante

Soupe poulet, riz et poireaux

Soupe poulet et riz

Source : Cedar Cove Cookbook de Debbie Macomber, Harlequin, 2009, p. 139.

Pour une version française sans le riz :

https://lepoulet.qc.ca/fr/nos-recettes/soupe-aux-poireaux-et-poulet-/2319

Fêtes et événements, Menus et recettes, Pâtisseries en tous genres

La chandeleur

Ce sont les Celtes qui célébraient le retour à la lumière le 2 février. Pour souligner ce retour, ils allaient par les chemins armés de torches enflammées. L’Église a repris cette fête païenne pour éviter les débordements et dès lors, on se rend à l’église pour recevoir un cierge bénit qui allumé, servira à la procession religieuse. Ces cierges sont rapportés à la maison pour se préserver du malheur.

D’ailleurs Memère Bouchard dans le téléroman Le temps d’une paix de Pierre Gauvreau, affirme la supériorité du cierge sur le lampion pour obtenir des faveurs. « Un ciarge, c’est ben mieux chére. » Et ça marche, la tempête se calme et tout le monde est là pour fêter le jour de l’an.

À la Chandeleur, le mets par excellence est la crêpe. Venue de France cette « tradition de manger des crêpes à la Chandeleur remonte peut-être au Ve siècle. On dit que le pape Gélase aurait donné des crêpes aux pèlerins venus participer aux processions du 2 février à Rome. Préparées avec des aliments de base tels que le lait, les œufs et la farine, les crêpes constituent un plat idéal (…) Manger des crêpes à la Chandeleur est une coutume qui indique que la fin de l’hiver approche. En consommer sans retenue à l’occasion de cette fête signifie l’abondance durant toute l’année, car la crêpe est un des symboles de prospérité et d’économie familiale. » (http://rdaq.banq.qc.ca/expositions_virtuelles/coutumes_culture/fevrier/chandeleur/coutume_culture.html)

Alors je me dis qu’il n’y a rien à perdre en ce 2 février de l’an de grâce 2019, de veiller à la lumière du cierge tout en mangeant des crêpes jusqu’à plus faim afin que l’année soit plus lumineuse et plus prospère.

Longue vie et prospérité!

Celli

 

Des recettes de crêpes pour la postérité

Crêpes au pain

Red velvet crepesCrêpes red velvet

Source: A year of holidays de Ree Drummond The Pioneer Woman, Harper Collins, 2013, p. 51.

Pour une version française :

http://lacuisinedejuliat.ca/crepes-red-velvet-rouge-velours-sucrees/

Calendrier de l'Avent et plus, Fêtes et événements, Menus et recettes

Les Rois

C’est dimanche, on se fait un petit souper tranquille en famille qu’on termine avec une galette des rois.

Galette des rois

La Galette des rois

        Réaliser la crème pâtissière 

Porter le lait à ébullition. Blanchir les oeufs entiers et 60 g de sucre, puis ajouter la farine et le lait bouillant. Remettre le tout dans la casserole et cuire pendant 3 min dès reprise de l’ébullition. 
Verser ensuite la crème dans un plat garni de film alimentaire et la laisser refroidir pendant 1 h.

        Préparer la crème d’amande 
Blanchir 4 jaunes d’oeufs avec 100 g de sucre, ajouter la poudre d’amande et le beurre fondu puis mélanger.
Détendre la crème pâtissière bien froide au fouet, ajouter la crème d’amande et mélanger. Remplir ensuite une poche à douille de ce mélange.

        Pour le montage 
Fouetter le jaune d’oeuf restant avec un peu d’eau pour réaliser la dorure. 
Monter la galette : passer un peu de dorure sur le bord du 1er disque de pâte, puis le garnir de crème sur 1 cm d’épaisseur (ne pas oublier la fève). Poser ensuite le 2e disque dessus et bien souder les bords. Marquer les bords en les quadrillant avec la lame d’un couteau, dans un sens puis dans l’autre. Dorer le dessus et laisser reposer au frais pendant 1/2 h.
Dorer de nouveau et décorer avec la lame d’un couteau. Enfourner ensuite à 180 °C pendant 40 min.
Laisser tiédir avant de déguster.

Source : https://www.atelierdeschefs.fr/fr/recette/1231-galette-des-rois-frangipane.php

Celli

P.S. Ceci clôt mon calendrier de l’Avent et plus. J’espère que vous avez apprécié les activités, gourmandises et récits proposés. Dès la semaine prochaine, je reviens au rythme de publication habituel avec de nouveaux mots et de nouvelles recettes sucrées… ou pas 😊. C’est donc un rendez-vous en cette nouvelle année 2019. Je vous aime! Celli   Hearth (2)