Fêtes et événements, Récit

Souper de l’Action de grâce en famille

À l’automne, on ressent souvent le besoin de s’emmitoufler à l’intérieur. Les premières soirées fraîches nous prennent toujours par surprise que l’on soit prête ou pas.

Pourtant, une belle marche dans la nature à s’extasier sur les couleurs ou à respirer le fond de l’air a un effet tout aussi cocooning que de s’enrouler dans une doudou sur notre divan. Le soir, juste avant que la brunante ne s’empare  du ciel, j’aime partir me promener dans les parcs. Je suis choyée, parce que près de chez moi, il y a plusieurs parcs où je peux marcher, courir, rouler ou m’asseoir et observer la nature… et les écureuils. Parce qu’eux, ils sont particulièrement affairés  par les temps qui courent. Ils se préparent avec vigueur pour l’hiver. Des pommes, des glands, des noix, ils ont toujours quelque chose entre les pattes.

Écureuils ----

Et nous, les humains, sommes un peu comme eux. On se prépare pour l’hiver. On emballe, on cuisine des conserves, on protège nos arbustes et fleurs ou on installe tout de suite nos décorations de Noël puisqu’en octobre, on ne se gèle pas les doigts!

Je ne sais pas chez les écureuils, mais avec toute cette bonne nourriture fraîche à notre disposition, quelle bonne idée de concocter un bon bouilli de légumes et d’inviter des membres de sa famille pour le partager. Congé de l’Action de grâce aidant, ça donne plus d’un soir pour placer ce souper quelque part entre deux séances de préparatifs automnaux.

Quelle belle ambiance autour de la table! et quelles saveurs! Des légumes en abondance, des fruits transformés en délicieuses tartes. Des conserves ouvertes pour la première fois. Et des gens que parfois on n’a pas vus depuis longtemps et dont il est plaisant d’avoir enfin des nouvelles. Et d’autres que l’on a vus autour d’un BBQ mais qui une fois bien assis autour de la table prenne enfin  le temps de jaser.

Bien sûr, les conversations ne sont pas toutes légères ou sans émotion, mais le rire désamorce bien souvent des fâcheries et des tristesses. Ce soir du moins, la tactique a bien fonctionné.  parce que des fois, il arrive que ces rencontres en famille soit propices à une apocalypse familiale en règle. Malheureusement, on en a tous connu des fins de soirée à ranger le champ de bataille et à faire la vaisselle en faisant le post-partum de ce qui venait d’arriver.

Enfin! Oublions les histoires d’horreur. Le souper en famille de cette semaine s’est bien passé. Et ça, ça met du baume sur notre coeur et nous donne de belles énergies pour entreprendre la nouvelle semaine qui commence, et ce, qu’on soit humain ou écureuil :-).

Celli

https://cellirelcenecrivaine.wordpress.com/2015/10/11/souper-de-laction-de-grace/