Les envolées de Celli, Poésie

Qu’est-ce qu’on écrit un 16 novembre?

Que le crépuscule tombé trop tôt

Reprends sa magie

Maintenant que la neige est arrivée

 

Que la musique d’un spectacle

Nous rappelle

Les chatouillis de l’adolescence

 

Que la folie d’un rire

Donne toujours envie

De l’absolu

 

Qu’une lecture nocturne

A ravi notre coeur

Par la beauté de ses mots

 

Que le sourire d’un étranger

Nous a permis de bien terminer

Une journée merdique

 

Qu’un lampadaire hésitant

Donne un air de fête à la soirée

Par sa résistance à s’éteindre

 

Que la vue difficile

Provoquée par les nouvelles en continu

Brouille l’infini

 

Qu’un petit chat

À l’énergie croustillante

Provoque des éboulements

 

Qu’est-ce qu’on écrit un 16 novembre?

Que la vie qui passe

Tout simplement.

 

Celli

Poésie

Jeu de mots / Mots de jeu

Jeu de scrabble

Je suis saoulée de me taire

Moi, ta reine noire

On me met à nu, je me sens jetée

Jusqu’à sentir mon foie se tordre

Je me noie, j’en dégale mes plaies

Dans ma tête

Le statu quo était devenu impossible

Le jour où il dîna dans un déli

Et où il frima tels des pros des gos

Se croyant ni vu ni connu

Chut! Je n’en peux plus de le haïr

KO, j’ai retourner au lac

Celui situé dans l’aire protégée près du zoo

où il ne me nuira plus,

Où je n’aurai plus à vagir devant sa duplicité.

Et qu’enfin mon ébat avec un vrai héros

Répondra à mes vices

Celli

Poésie

Les envolées de Celli

Poème composé il y a très longtemps

Alors que je n’avais pas encore 20 ans 🙂

Nuit ombragée

 

La rosée est descendue sur la contrée

Le ciel s’est peu à  peu ennuagé

Là-bas, tout au fond de la forêt

La nature n’est plus aux aguêts

Sous le couvert des arbres humidifiés

Sans avis, la peur m’a rattrapée

Gonflant en moi comme une sangsue

Me laissant complètement perdue

Cependant, d’une démarche mal assurée

J’ai continué à avancer

Car subsistait tout au fond de moi

Un minuscule soupçon de joie

Celli